Accueil
Nos Membres
Tests
Les Cancer
Contacts
McGill - Département d’oto-rhino-laryngologie
 

Le cancer des glandes salivaires
Informations à l’intention des patients

Qu’est-ce que le cancer ?
Le corps humain est fait de milliards de cellules qui, chez les gens en bonne santé, croissent, se divisent et meurent. De nouvelles cellules remplacent constamment les vieilles, et ce de façon ordonnée. Ce processus garantit que chaque partie de notre corps reçoit le nombre et les sortes de cellules adéquates pour son bon fonctionnement et une bonne santé.

Les cellules cancéreuses se multiplient beaucoup plus vite que les cellules normales et ne fonctionnent pas de la même manière, c’est-à-dire qu’elles n’ont aucun rôle utile dans le corps humain et peuvent produire parfois des substances toxiques. Elles déplacent aussi les cellules saines et normales et entrent en compétition avec elles pour les ressources du corps.

Les cellules deviennent cancéreuses quand leur ADN est endommagé. L’ADN contient toutes les “instructions” dont les cellules ont besoin pour se diviser et fonctionner correctement.  On peut hériter d’un ADN endommagé et c’est la raison pour laquelle certaines familles ou groupes de personnes ont un risque plus élevé de développer certains cancers.  La plupart du temps, l’ADN est endommagé à cause d’une exposition à une substance dans l’environnement comme, par exemple, les produits chimiques toxiques contenus dans la fumée de cigarette.

À mesure que le nombre de cellules cancéreuses augmente, elles forment une masse ou une boule : c’est ce qu’on appelle une tumeur ou une croissance.  Éventuellement, si les cellules cancéreuses continuent à se multiplier, elles commenceront à se répandre dans tout le corps.  Elles peuvent envahir et endommager les organes adjacents. Elles peuvent aussi se fixer dans d’autres parties du corps et amorcer de nouvelles tumeurs dans ces parties : c’est ce qu’on appelle une métastase.

Les cellules cancéreuses doivent être tuées ou retirées avant qu’elles ne se répandent (se métastasent) à travers le corps, autrement elles endommageront les organes vitaux et ultimement, les détruiront.

Qu’appelle-t-on glandes salivaires ?
Les glandes salivaires sont de petites glandes situées tout autour de la bouche et qui produisent de la salive. Nous avons tous besoin de cette salive pour humidifier la bouche, garder les dents et la bouche en bonne santé et aider la digestion.

Les trois glandes salivaires principales sont :                 

  • La glande parotide qui se trouve dans les joues, juste devant les oreilles
  • La glande sous-maxillaire qui se trouve de chaque côté du cou
  • La glande sublinguale qui se trouve sous la langue, de chaque côté de la langue

On trouve également entre 600 et 1 000 petites glandes salivaires dans le revêtement de la bouche et de la gorge, mais elles sont trop petites pour qu’on puisse les voir.

Illustration des emplacements des glandes salivaires principales

 

Qu’est-ce que le cancer des glandes salivaires ?
Le cancer des glandes salivaires survient quand les cellules de n’importe quelle glande salivaire deviennent cancéreuses.  Bien que ce soit la glande parotide qui soit le plus souvent affectée, cela peut arriver aussi avec les autres glandes.

Le type de cancer porte le nom du type de cellule qui forme la tumeur.  Il y a bien sûr plusieurs types de cellules dans les glandes salivaires et n’importe lesquelles peuvent devenir cancéreuses. Conséquemment, il y a plusieurs types différents du cancer des glandes salivaires.

 

Les facteurs de risque du cancer des glandes salivaires
Les facteurs de risque sont les éléments qui augmentent les risques qu’une personne développe une maladie. Ces facteurs de risque peuvent être :

  • hérités (par exemple, un gène endommagé qui rend le cancer plus probable)
  • environnementaux (par exemple, vivre dans un endroit où l’air est sérieusement pollué)
  • reliés à un choix de style de vie (par exemple, fumer la cigarette)

Plus il y a de facteurs de risques d’une certaine maladie et plus vos chances de contracter cette maladie sont élevées.

Les facteurs de risque majeurs du cancer des glandes salivaires incluent :

  • Une radiothérapie précédente de la tête et/ou du cou
  • Une exposition aux composés/alliages de nickel, à la poussière de silice/farine de quartz ou au kérosène
  • Un cancer de la peau précédent
  • L’usage de produits colorants pour cheveux
  • Le fait de manger des légumes conservés dans le sel

 

Symptômes du cancer des glandes salivaires
Ce type de cancer peut produire un ou plusieurs des symptômes suivants :

  • Douleur
  • Perte de mouvement du visage
  • Tumeurs dans le cou
  • Masse non douloureuse dans le palais, les lèvres ou à l’intérieur de la bouche.
  • Obstruction ou congestion nasale
  • Changement de la vision.

Diagnostic du cancer des glandes salivaires
Avant tout traitement du cancer, un diagnostic ferme et non équivoque doit être posé.  Pour cela, on va souvent procéder à une biopsie, c’est-à-dire qu’on va prélever un petit morceau de tissu de l’endroit qu’on pense cancéreux et on va l’examiner au microscope.  Cela permet aux médecins d’être sûrs que des cellules cancéreuses sont vraiment présentes.

Si le médecin suspecte le cancer des glandes salivaires, il utilisera sûrement une petite aiguille pour prélever des cellules de la tumeur et les examiner. C’est ce que l’on appelle une cytoponction.  Dans certains cas, le médecin devra enlever toute la glande salivaire affectée pour savoir si la tumeur est cancéreuse ou non.

Les médecins procèdent aussi à d’autres tests pour voir jusqu’où le cancer s’est répandu.  Ces tests incluent des examens de tomodensitométrie (CT), d’image par résonance magnétique (MRI) ou de scanneurs par ultrasons.  Grâce à ces tests, les médecins peuvent prendre des photos détaillées des structures à l’intérieur du corps humain et voir exactement où se trouve le cancer.

Les stades du cancer
Les médecins classent les cancers par stades, selon la grosseur de la tumeur et jusqu’où le cancer s’est répandu depuis son emplacement original.  Le système de stades des divers cancers peut être complexe et très détaillé, mais en règle générale, plus le stade est élevé et plus le cancer est important et plus il s’est répandu à travers le corps.  Par exemple, un cancer de stade 1 est relativement petit et ne s’est presque pas répandu hors de son site d’origine. Par contre un cancer de stade 4 est très grand et s’est répandu loin de son site original.
Les stades des tumeurs du cancer des glandes salivaires sont :

  • Stade 1 : La tumeur mesure moins de 2 cm et elle ne s’est pas répandue à l’extérieur de la glande salivaire
  • Stade 2 : La tumeur mesure entre 2 et 4 cm et elle ne s’est pas répandue à l’extérieur de la glande salivaire
  • Stade 3 : La tumeur est plus grande que 4 cm et elle s’est répandue dans les tissus adjacents
  • Stade 4 : Le cancer s’est répandu dans la peau, les os ou les nerfs.  Il pourrait avoir affecté les ganglions lymphatiques et s’être répandu dans le reste du corps.

Traitements du cancer des glandes salivaires : aperçu
La plupart des cancers sont traités par chirurgie, radiothérapie (radiation) ou chimiothérapie – ou encore une combinaison de ces trois thérapies. Étant donné que chaque patient et chaque cas sont uniques, il n’y a pas de traitement « idéal ». Votre médecin décidera du traitement ou de la combinaison de traitements qui vous conviendra le mieux.  Votre traitement dépendra bien sûr du stade de votre cancer, de votre santé et de votre historique médical.

Traitements du cancer des glandes salivaires : chirurgie
Souvent, les tumeurs doivent être enlevées chirurgicalement.  L’importance de cette opération dépend de la quantité de tissu à enlever, du stade du cancer, des structures internes qui sont affectées et d’autres facteurs tels que votre état de santé général.  La chirurgie est habituellement très efficace, mais elle est souvent suivie par d’autres formes de thérapie afin de s’assurer que toutes les cellules cancéreuses ont bien été éliminées.

Voici les interventions chirurgicales effectuées pour traiter les personnes diagnostiquées du cancer des glandes salivaires:

  • Opération du cou : si le cancer s’est propagé dans les ganglions lymphatiques du cou, le chirurgien devra opérer sur le cou afin de retirer les ganglions. Il ou elle pourrait aussi avoir à enlever des muscles, des tissus mous, des vaisseaux sanguins et des nerfs du cou. Cela peut causer une perte de sensation de l’oreille, une faiblesse de la lèvre inférieure et de la difficulté à soulever le bras.

 

  • Chirurgie de la glande parotide : si le cancer se trouve dans la glande parotide, le chirurgien aura à retirer le nerf facial en plus de la tumeur. Comme le nerf facial contrôles les muscles du visage et donc des expressions faciales, cela entraînera la paralysie du visage, du côté où se trouve le cancer. Il arrive parfois que le muscle de la joue ou qu’une partie de la mâchoire soit retirée également.
  • Chirurgie de la glande sublinguale ou sous-maxillaire: si le cancer est situé dans  la glande sublinguale ou sous-maxillaire, le chirurgien devra enlever les nerfs qui contrôlent le mouvement de la langue, la sensation et le goût.

 

Parfois, après la chirurgie, les nerfs sectionnés recommencent à grandir et se connectent aux glandes sudoripares (glandes qui contrôlent la transpiration). Cela cause des bouffées de chaleur ou une transpiration excessive quand on mange ou mâche. C’est ce qu’on appelle le Syndrome de Lucie Frey et il se soigne par médication ou chirurgie.

Traitements du cancer des glandes salivaires : radiothérapie
En ce qui concerne la radiothérapie, les médecins utilisent des faisceaux de rayonnement très concentrés afin de tuer les cellules cancéreuses, tout en protégeant autant que possible les cellules saines.  La radiothérapie n’est pas du tout douloureuse, mais comme les radiations tuent aussi des cellules saines près de la tumeur, il risque d’y avoir des effets secondaires après le traitement.

Dans le cas de cancer des glandes salivaires, la radiothérapie est appliquée :

  • Quand le ou la patiente présente des tumeurs de stade trois ou quatre
  • Quand la tumeur est trop difficile à atteindre pour le chirurgien
  • Quand des tissus cancéreux sont encore en place après la chirurgie.

Les effets secondaires les plus communs sont :

  • Mal de gorge temporaire et enrouement de la voix
  • Difficulté à avaler
  • Douleur dans les os
  • Perte complète ou partielle du goût
  • Problèmes de peau : la peau peut prendre une couleur rouge, comme un coup de soleil, ou être irritée.  Cela disparaîtra dès la fin du traitement.
  • Fatigue : beaucoup de patients se sentent extrêmement fatigués par ce traitement.
  • Perte d’appétit : la radiothérapie, les autres traitements du cancer ou le  stress peuvent résulter en une perte d’appétit.  Il est cependant très important de bien se nourrir durant les traitements du cancer. 

Perte des cheveux : la radiothérapie entraîne parfois la perte des cheveux. Demandez à votre médecin si cela arrivera dans votre cas.

 

Chimiothérapie
La chimiothérapie est rarement utilisée dans le traitement du cancer des glandes salivaires. On va l’utiliser quand :

  • La tumeur ne peut pas être retirée chirurgicalement
  • La tumeur réapparaît
  • Le cancer s’est répandu dans d’autres parties du corps

En chimiothérapie, des médicaments anti-cancer sont injectés ou pris oralement.  Ces médicaments sont spécialement conçus pour détecter les cellules cancéreuses et les tuer.  Cependant, ils peuvent aussi endommager des cellules normales et causer ainsi des effets secondaires tels que :

  • nausée
  • vomissements
  • perte d’appétit
  • perte de cheveux
  • ulcères dans la bouche

La chimiothérapie affecte souvent la moelle épinière, là où les cellules sont fabriquées. Cela a pour effet de diminuer le nombre de cellules dans le sang et causer ainsi d’autres effets secondaires tels que :

  • risque accru d’infections
  • contusions/bleus
  • saignements dus à de petites coupures
  • manque de souffle
  • fatigue
  • faiblesse

La plupart de ces effets secondaires disparaîtront à la fin du traitement.

Où puis-je trouver plus d’information ?
N’hésitez pas à poser des questions à votre médecin ou à tout autre membre de votre équipe de soins médicaux. Il est important que vous en appreniez autant que possible sur votre maladie ou votre traitement afin que vous sachiez à quoi vous attendre et surtout comment rester le plus en santé possible, malgré votre maladie.  Votre médecin connaît tous les détails de votre cas, il/elle est la meilleure personne à laquelle vous pouvez adresser vos questions.

Pour de plus amples informations sur le cancer des glandes salivaires, voici quelques sites Web très utiles, où vous trouverez des informations fiables :

Société canadienne du cancer : www.cancer.ca
National Cancer Institute: www.cancer.gov
American Cancer Society: www.cancer.org
The American Head and Neck Society: www.headandneckcancer.org
Head and Neck Cancer: www.hncancer.com
Cancer Care: www.cancercare.org